Le diagnostic précoce du cancer du pancréas : un enjeu majeur en cancérologie

Les cancers du pancréas en chiffres

L’incidence des cancers du pancréas est en forte augmentation, ils représentent plus de 14 100 nouveaux cas en France en 2018. Soit une augmentation de 2,6% pour les hommes et 3,2% pour les femmes sur la période 2010-2018.

Souvent diagnostiqués tardivement, le taux de mortalité lié à ces cancers ne cesse de croître, notamment chez les femmes. 10 à 20 % des patients seulement sont diagnostiqués à un stade où la tumeur est résécable.

11%, c'est le taux de survie nette standardisée à 5 ans des personnes diagnostiquées entre 2010 et 2018.

L’adénocarcinome pancréatique, forme la plus courant de cancer du pancréas, pourrait devenir la 2e cause de mortalité par cancer dans les années 2030, devant le cancer du poumon et le cancer colorectal.

En région Auvergne-Rhône-Alpes, les niveaux d’incidence et de mortalité sont relativement élevés pour les hommes et les femmes, par rapport aux données nationales.

Source : Panorama des cancers – INCa

Le projet cancer du pancréas du réseau régional

Une incidence en hausse, des facteurs de risques méconnus, un diagnostic tardif, une mortalité élevée, des données sur la filière de traitements peu nombreuses, donnent à la prise en charge du cancer du pancréas, un caractère urgent. Il s’agit d’un véritable challenge pour les professionnels et institutions régionales de santé.

Le projet régional cancer du pancréas vise donc à dresser un état des lieux des délais de prise en charge entre différents actes et étapes clés du parcours de soins des patients atteints d’un cancer du pancréas au niveau de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Phase 1 : une phase rétrospective de description composée de deux études distinctes mais complémentaires

ÉTUDE PMSI 2016

Cette étude globale des données du PMSI pour tous les cas incidents de cancer du pancréas diagnostiqués en 2016 en région Auvergne-Rhône-Alpes (tumeurs malignes du pancréas en excluant les tumeurs neuroendocrines) a été financé par l’Agence Régionale de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes avec pour objectif principal de décrire la prise en charge des patients et d’évaluer les parcours de soins (1905 cas) par établissements et par département.

ÉTUDE PANDAURA : Adénocarcinomes pancréatiques : Étude des déterminants médicaux et territoriaux de la prise en charge initiale et de leur impact pronostic en région Auvergne/Rhône-Alpes

Cette étude, pilotée par un conseil scientifique composé du Réseau ONCO AURA, de médecins d’établissements de santé de la région, des URPS Médecins et Infirmiers AuRA et de l'ARS ARA, est centrée sur un échantillon plus restreint de patients permettant une analyse plus précise, en profondeur, de l’impact des délais sur la survie des patients et d’analyser les inégalités territoriales en la matière. Le Centre Léon Bérard est promoteur de cette étude.

Elle décrit la prise en charge et l’évaluation des parcours de soins des patients atteints d’un adénocarcinome pancréatique soignés dans un établissement de santé en Auvergne-Rhône-Alpes entre janvier et juin 2016. Environ 750 dossiers de patients sont inclut dans cette étude observationnelle.

Le Réseau ONCO AURA s'est chargé de solliciter des cabinets d’anatomopathologique de la région Auvergne-Rhône–Alpes afin de fournir la liste des nouveaux diagnostics de cancers du pancréas effectués dans la région AURA entre janvier et juin 2016. Le Réseau ONCO AURA a également la charge de solliciter et d’informer les établissements de santé de la région AURA autorisés à traiter le cancer de la mise en œuvre de cette étude dans le cadre de son activité d’amélioration des pratiques médicales pour permettre l’accès aux dossiers médicaux des patients éligibles à l’étude.

Un rapport scientifique, issu des résultats deux études, sera par la suite publié et diffusé auprès des professionnels de santé de la région.

Phase 2 : une phase prospective d’action

A partir des résultats de la phase 1, le comité de pilotage médicoscientique du programme régional pancréas pourra émettre des propositions d’organisation des soins intégrant tous les acteurs de la prise en charge afin d’optimiser la prise en charge des patients.

Entretien avec...

Docteur Christelle DE LA FOUCHARDIERE, oncologue médicale au Centre Léon Bérard, coordonnateur du programme régional pancréas

https://vimeo.com/544901341

Docteur Pierre-Jean TERNAMIAN, oncologue radiologue, Président de l'URPS Mdecins libéraux AURA et Docteur Vincent RÉBEILLÉ-BORGELLA, Médecin généraliste, Secrétaire de l'URPS Médecins libéraux AuRA

https://www.youtube.com/watch?v=oPXwUxokfcU

Article réalisé en partenariat avec