En savoir plus
Date de dernière mise à jour : 12/12/2019

Définitions

L’activité physique est définie selon l’OMS « tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques qui entraîne une augmentation de la dépense énergétique par rapport à la dépense énergétique de repos ». L’activité physique est classée en 4 domaines  :

  • déplacements actifs (marche, vélo, montée des escaliers…),
  • activités domestiques (travaux de bricolage, ménage…),
  • activités professionnelles,
  • loisirs (jardinage, gymnastique individuelle, activités sportives…).

L’activité physique adaptée (APA) est selon le Décret n° 2016-1990 du 30 décembre 2016   « la pratique dans un contexte d’activité du quotidien, de loisir, de sport ou d’exercices programmés, des mouvements corporels produits par les muscles squelettiques, basée sur les aptitudes et les motivations des personnes ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer dans des conditions ordinaires. La dispensation d’une activité physique adaptée a pour but de permettre à une personne d’adopter un mode de vie physiquement actif sur une base régulière afin de réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles liés à l’affection de longue durée dont elle est atteinte ».

Plan Cancer 2014-2019

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Action 8.3 : Améliorer la prise en compte des séquelles physiques des traitements des cancers.

Action 8.6 : Promouvoir chez les patients atteints de cancer l’activité physique et les comportements nutritionnels adaptés.

  • Systématiser la prise en charge de la surcharge pondérale, la prévention d’une prise de poids pendant le traitement et la prévention de la sédentarité avec augmentation du niveau d’activité physique. Définir les modalités de l’intégration de l’activité physique adaptée dans le parcours des malades atteints de cancer
  • Identifier et rendre accessible l’offre d’activité physique ou sportive adaptée aux personnes atteintes de cancer, notamment en dehors des établissements de santé
  • Sensibiliser les professionnels de santé et les patients au danger des comportements sédentaires et à l’intérêt de renforcer ou de maintenir une activité physique après un diagnostic du cancer

Objectif : 11 Réduire le risque de cancer par l’alimentation et l’activité physique

Action 11.7 : Faciliter pour tous et à tout âge la pratique de l’activité physique au quotidien

  • S’assurer que les offres d’activité physique et sportive sont accessibles à tous, particulièrement pour les publics les plus éloignés de la pratique

Panier de soins de support

L’activité physique est citée comme soin de support complémentaire au sein du panier-référentiel des soins de support.

Consulter la réponse de l’INCa à la DGOS concernant les axes opportuns d’évolution du panier des soins oncologiques de support.

Consulter l’Instruction N° DGOS/R3/INCa/2017/62 du 23 février 2017.

Stratégie Nationale Sport-Santé 2019-2024

Axe 2 : développer l’offre à l’activité physique adaptée à des fins thérapeutiques.

Consulter la Stratégie nationale Sport-Santé 2019-2024

Méthodologie de la thématique

Qui sont les acteurs de la thématique Activité physique et cancer ? Comment et par qui les contenus sont-ils produits ?

Les contenus de la thématique Activité physique et cancer proviennent de deux principales sources :

  • des contenus existants, développés par le réseau, par l’INCa ou répertoriés par le comité de pilotage comme des sources fiables ;
  • des contenus produits spécifiquement pour la thématique par les groupes de travail.

Dans le cas d’une production par le réseau, le travail d’élaboration fait l’objet de la mise en place d’un ou plusieurs groupes de travail pluriprofessionnels et pluridisciplinaires, réunissant ainsi des compétences et disciplines issues des établissements de la région adhérents au réseau mais également d’autres professionnels interrégionaux.

Chaque groupe de travail est encadré par un coordinateur, qui centralise l’ensemble des demandes, crée une dynamique de réflexion pour produire les contenus. Il intègre également un méthodologiste qui s’assure que le contenu respecte bien les exigences en matière d’objectifs et de conformité réglementaire.

Les documents produits font l’objet de validations plénières par des professionnels en lien avec les thématiques, pour une diffusion à large échelle sur la région.

Accéder à la liste des acteurs régionaux ayant contribué à l’élaboration de cette thématique.