Foire aux questions : alimentation pendant le traitement
Date de dernière mise à jour : 20/05/2020

Vos questions concernent :
Produits laitiers
Gluten
Beurre et crème
Aliments à éviter
Vitamines et anti oxydants
Surpoids et obésité
Activité physique

 

Est-ce que je peux consommer des produits laitiers ?

OUI. Actuellement aucune étude démontre d’intérêt à supprimer les produits laitiers lors de la survenue de cancer ou lors des traitements de celui-ci.
Le lait est la principale source de calcium dans l’alimentation. Avec l’âge, les besoins sont augmentés afin de prévenir les risques de fracture et d’ostéoporose. De plus, c’est une source importante de protéine, de vitamine D et B12 et de phosphore.
Lait de vache, de brebis ou de chèvre, il y en a pour tous les goûts !

A savoir : il se peut que vous ayez des difficultés à digérer le lait de vache en boisson. C’est lié à un déficit en une enzyme, la lactase, qui disparait progressivement avec l’âge. Il n’est pas nécessaire d’éliminer tous les produits laitiers dans ce cas : le fromage et les yaourts peuvent être bien tolérés.

 

Est-ce que je peux manger du gluten ?

OUI. Actuellement aucune étude démontre d’intérêt à supprimer le gluten lors de la survenue de cancer ou lors des traitements de celui-ci. Le gluten est une protéine contenue dans le blé, le seigle, l’orge et l’avoine. Elle est très utilisée en pâtisserie ou comme améliorant de texture dans les produits industriels. Consommer des aliments contenant du gluten n’augmente pas le risque de cancer, sauf chez les personnes souffrant de la maladie cœliaque, chez qui le risque de lymphome augmente

A savoir : Il existe une maladie auto-immune appelée « maladie cœliaque » ou « intolérance au gluten » qui nécessite un régime strict sans gluten. Certaines personnes peuvent ressentir des symptômes digestifs (inconfort abdominale) ou extra-digestifs (maux de tête, fatigue…) après la consommation d’aliments contenant du gluten : c’est « la sensibilité au gluten non cœliaque ». 

 

A la place du beurre, de la crème dans mes préparations, est-ce que je peux utiliser des purées de fruits à coque telles que : amande, sésame, noisette ou encore noix de cajou ?

Les purées de fruits à coque sont intéressantes car riches en graisses végétales, et en protéines végétales. Toutefois il n’a pas de raison de supprimer le beurre et la crème qui sont aussi de bonnes sources de graisses animales. Il convient d’utiliser ceux-ci avec modération en cas de surpoids ou de prise de poids, ou d’enrichir son alimentation avec ces produits en cas de perte de poids et de risque de dénutrition.

 

Y-a-t-il des aliments à éviter, avant – pendant – après le traitement en chimiothérapie ?

La consommation de certains aliments, plantes ou compléments alimentaires peut interagir avec les traitements pour le cancer. Par exemple, il est recommandé d’éviter de consommer du thé vert la veille, le jour J et le lendemain de la chimiothérapie. De même le pamplemousse est déconseillé avec de nombreux traitements anticancéreux ou antibiotiques notamment. En fonction de votre traitement l’oncologue pourra vous donner des indications. Il est impératif de faire valider toute prise de complément même s’ils vous semblent anodins.


Pour en savoir plus :
Thé vert et cancer (Réseau NACRe)
Alimentation et cancer comment s’alimenter pendant les traitements ? (Ligue contre le cancer)

 

Puis je me supplémenter en vitamines et anti oxydant pendant la chimiothérapie pour mieux supporter les traitements ?

NON. Il faut éviter toute automédication. Nous vous déconseillons de prendre tous compléments alimentaires en libre accès en pharmacie (curcuma, ail, vitamines etc) pendant les traitements. Il est essentiel de demander l’avis de votre oncologue avant, et de lui informer sur tout ce que vous prenez à côté (homéopathie, huiles essentielles etc). A ne pas confondre avec les compléments nutritionnels oraux que le médecin peut vous prescrire sur les recommandations de la diététicienne lorsque les apports alimentaires sont insuffisants pour couvrir vos besoins nutritionnels.

 

Le soja est-il dangereux pour ma santé ?

Actuellement, il est plutôt conseillé de limiter la quantité de soja à un produit à base de soja par jour, surtout dans le cas des cancers du sein, hormonodépendants.

 

 

Pour en savoir plus :
Soja et cancer du sein (Réseau NACRe)

 

Je suis en surpoids ou obèse, j’en profite pour perdre du poids pendant mon traitement // J’ai entendu que le surpoids favorisait le cancer. Dois-je perdre du poids ?

Il n’est pas conseillé de perdre du poids pendant les traitements surtout avec un régime restrictif. La perte de poids souvent observée du fait d’une perte d’appétit, correspond bien souvent à une fonte musculaire, délétère pendant les traitements. En revanche, il est primordial d’adopter des habitudes alimentaires saines en apprenant à équilibrer son alimentation, à cuisiner soi-même et à diversifier son alimentation, en étant accompagnée d’un diététicien et de pratiquer une activité physique modérée quotidienne .

Pour en savoir plus :
A table ! (Fondation ARC)

 

Quelles sont les activités physiques recommandées pendant le traitement et à quelle fréquence?

Une activité physique de 30 min par jour d’intensité modérée est recommandée, que l’on peut décomposer par tranche de 10min en cas de fatigue.

Pour en savoir plus :
Activité physique et cancer 

 

 

Cela peut également vous intéresser :