Lymphomes associés à la maladie cœliaque

La maladie cœliaque de l'adulte est associée à une augmentation du risque de survenue de tumeurs malignes qui ont été observées chez 8 à 13 % des malades selon des séries anciennes. Un lymphome intestinal invasif, le plus souvent de type T, est la complication maligne la plus classique, devant les carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures et l'adénocarcinome de l'intestin grêle. La fréquence d'un lymphome au cours de la maladie cœliaque reste mal connue. La quasi-totalité des cas de lymphome a été décrite chez des adultes entre 50 et 70 ans. La survenue d'un lymphome est la principale cause de mortalité chez les malades cœliaques adultes. Le risque estimé de surmortalité par lymphome par rapport à la population témoin était multiplié par 70.

Recommandation

Auteur(s) : T. Matysiak-Budnik
Date de dernière mise à jour : 2017

Ce contenu vous a été utile ?

Note :

Noter cette ressource

0 commentaires

Note moyenne :

Noter cette ressource

0 commentaires sur la ressource Lymphomes associés à la maladie cœliaque – Cancers rares

Effectuer un commentaire

Les commentaires font l'objet d'une modération. Le Réseau Espace Santé-Cancer Rhône-Alpes se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il l'estime non conforme à sa politique éditoriale, en particulier, les messages traitant de questions de santé personnelle ou portant un jugement sur une personne morale ou physique (professionnel de santé ou autre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.