Tumeurs rares du péritoine

Les tumeurs primitives malignes du péritoine sont rares mais doivent être systématiquement évoquées en cas de carcinose péritonéale sans lésion primitive retrouvée.
Elles sont constituées de lésions potentiellement pré cancéreuses (pseudomyxomes péritonéaux de grade I), de lésions ” border-line ” (pseudomyxomes de grade II et mésothéliomes kystiques), et de lésions malignes (pseudomyxomes péritonéaux de grade III, mésothéliomes péritonéaux, carcinomes séreux primitifs, tumeurs desmoplastiques et psammocarcinomes du péritoine).
Les données épidémiologiques sont peu documentées et l’incidence pour certains types varie entre 0,5 à 3 cas par million d’habitants.
Leur diagnostic nécessite le plus souvent des biopsies au cours d’explorations coelioscopiques devant veiller à prévenir la diffusion tumorale pariétale.

Date de dernière mise à jour : 01/03/2018

Information professionnelle

Information patient

Ce contenu vous a été utile ?

Note :

Noter cette ressource

0 commentaires

Retrouvez d'autres infos sur les cancers rares